Rien qu’en France, on jette chaque année 10 millions de tonnes de nourriture. Cela représente 155 kg d’aliment inutilement jeté si on inclut les producteurs, les distributeurs et les consommateurs. En se focalisant sur les particuliers, un Français produit en moyenne 29 kg de déchet alimentaire. C’est l’équivalent d’un repas par semaine, soit une cinquantaine de repas gaspillés en un an. Pour lutter contre le gaspillage alimentaire et faire des économies tout en préservant la planète, voici cinq conseils utiles à suivre au quotidien.

1. Concocter son menu pour la semaine

L’une des premières raisons du gaspillage alimentaire est l’absence de vision culinaire à la maison. Sans cette visibilité, on aura tendance à prévoir des repas au cas où ! On se retrouve alors avec une quantité de nourriture bien supérieure à nos besoins et envies réelles. A l’ère d’Internet et des réseaux sociaux, plusieurs sites proposent des menus qui vous inspireront surement. La Fabrique à Menus mérite notamment le détour.

 

2. Faire une liste des courses pour éviter le gaspillage alimentaire

Habitude à avoir avant de sortir pour les courses, la liste des denrées à acheter vous aidera à vous focaliser sur vos besoins réels. En avançant à l’aveuglette dans les rayons du supermarché ou dans les allées du marché, on a souvent tendance à exagérer la quantité et la variété des produits achetés. Pour faire la liste, prenez en compte les produits encore présents dans vos étagères et votre réfrigérateur. Il serait inutile d’acheter la quantité habituelle de viande si on en a encore dans son congélateur.

3. Respecter la chaîne de froid

La viande, le poisson et tous les produits surgelés se dégradent vite si la chaîne de froid est rompue. Il est donc conseillé d’acheter ces derniers avant de passer à la caisse. Ainsi, vous raccourcissez le temps qu’ils passent hors du congélateur. En rangeant vos courses, il est conseillé de mettre ensemble les produits surgelés pour minimiser la déperdition. Pensez également à les ranger en premier. Optimisez vos rangements en mettant à l’avant du réfrigérateur et du congélateur les produits les plus périssables, donc à consommer en priorité. Au mieux, vous achetez un sac isotherme qui isole vos aliments congelés de la température ambiante. Pour les légumes, optez pour un ustensile pour conserver la fraîcheur et les saveurs.

Vitalia minimise le gaspillage alimentaire.

Le Vitalia permet de conserver les fruits et légumes.

4. Acheter en vrac

Acheter en vrac n’est pas une nouvelle habitude de consommation. Ce mode d’acquisition est juste remis au goût du jour lorsqu’on s’est aperçu de la quantité phénoménale de déchets occasionnée par les emballages. Avec la loi anti-gaspillage qui entre progressivement en vigueur en France, la vente en vrac sera encouragée. Muni de votre boîte à vrac, vous achèterez la quantité qu’il vous faut pour la semaine, la quinzaine ou le mois en fonction des produits achetés. Pratiquement tout peut s’acheter en vrac, des céréales aux découpes de viande en passant les légumes, tout peut s’acheter en vrac. Il suffit de disposer d’un contenant adapté. Découvrez la Boitavrac, un contenant réutilisable élaboré pour les achats en vrac.

Achetez en vrac pour minimiser le gaspillage alimentaire.

Lutte contre le gaspillage alimentaire : achetez en vrac

5. Savoir utiliser les restes

Il n’y a pas de mal à réutiliser les restes d’un paquet ou d’un repas pour les jours suivants. De nombreux restaurants valorisent d’ailleurs les restes de la veille à travers un plat du jour au lieu de jeter les ingrédients inutilisés. La démarche est louable et nous gratifie souvent de délicieux plats. De nombreux chefs proposent aujourd’hui des ateliers de cuisine pour valoriser les restes et les fonds de tiroir. Les fruits défraîchis peuvent ainsi servir à la fabrication de confiture. Ne jetez pas les légumes abîmés. Ce seront de parfaits ingrédients pour une soupe ou un potage.